Se réaliserdans un ensemble à taille humaine

Actualités Lycée

Rencontrer un Français libre

lundi 28 mai,

les 1ère S1 et ES1 ont fait la connaissance d’Alexis Le Gall combattant de la 1ère Division Française Libre ayant répondu à l’appel du 18 juin de De Gaulle.

 

Témoigner, Alexis, 95 ans, le fait depuis des années. Mais la rencontre est à chaque fois nouvelle.

Cette fois-ci, l’émotion aura été intense et palpable.

 

À 17 ans, ne plus passer son bac, suivre De Gaulle, vivre l’expérience de la guerre, quitter sa famille, les copains que l’on perd, ceux que l’on gagne, connaître la fraternité d’armes, l’aventure de la découverte de l’Afrique noire en 1941, la soif obsédante du désert saharien en 1942, revoir la terre de France, en Provence, le 15 août 1944, endurer le froid blessant de l’hiver vosgien de 1944 et puis, se battre toujours et encore… Tout ça pour quoi ?

 

Supporter tout cela à cause d’une certaine idée de la patrie, à cause du refus de s’avouer vaincu. La volonté opiniâtre de continuer le combat.

Se battre jusqu’au sacrifice consenti pour des valeurs et des principes reçus en héritage familial, inculqués par les maîtres et professeurs, des valeurs humanistes vécues et passées à l’épreuve du scoutisme et partagées par les camarades : solidarité, partage, respect de l’autre, liberté, fraternité, amitié, égalité, équité.

S’engager pour défendre avec détermination et volonté ces principes essentiels qui sont ceux de notre République. Principes attaqués alors en leur cœur même par l’obscurantisme nazi, le pire, à ce jour, qu’ait pu connaître l’Europe dans sa longue histoire.

 

 

Pour nos jeunes, ce fut une belle et exemplaire leçon de décision et d’engagement, de volontarisme et d’abnégation.

En un temps, le nôtre, où, à nouveau, la République est attaquée en son sein même, dans ces principes fondamentaux les plus chers, dans ce qui la fonde, par les obscurantismes modernes que sont les extrémismes et le terrorisme djihadiste.

Qui, dorénavant, pour la défendre ? Qui, maintenant et demain, pour sauvegarder, protéger, nos biens les plus précieux, nos principes et nos valeurs, sinon les enfants de la République ?!

Alors témoigner, c’est surtout confier une mémoire en héritage aux jeunes générations afin qu’elle réalise toute la grande fragilité et le prix inestimable de l’idéal républicain et des valeurs humanistes.

Témoigner c’est éveiller les consciences afin qu’elles deviennent, à leur tour, sentinelles.

 

Frédéric Morvan-Houart

 

2nde PFEG et 1ère ICN sur un projet commun

Ce lundi 28 mai, Mme BIOU et M. DIASCORN ont convié leurs élèves à venir célébrer la clôturer d'un projet commun mené avec les groupes de Seconde PFEG et de Première ICN. Après plusieurs semaines de travail, les élèves de Première, en bons prestataires de services, ont présenté leur projet de création de plateforme web pour accueillir à distance les potentiels clients. Ce travail, qui a requis échange et communication entre élèves de deux niveaux différents, s'est parfaitement déroulé et a abouti à des créations d'entreprises telles que "Krep", "Crep Air", le "Bar à crêpes" ou "The Creeperie". Aux interrogations proprement identitaires des crêperies des élèves de Seconde (crêperie bio ? végétarienne ? proche de la mer ? à thème ? itinérante ? ...) est venu s'ajouter l'exercice de création de la plateforme numérique : comment présenter la page ? quelles couleurs choisir ? quels onglets créer ? ... En quelques mots : un beau projet qui prendra pleinement sens jeudi prochain lors du désormais traditionnel "Déjeuner Crêpes" au sein du lycée.

 

Opération recyclage papier au lycée

Aujourd’hui a eu lieu la première récolte des papiers à recycler en présence des éco-ambassadeurs du lycée. Appuyés de Mme LE LAY-LE GOFF, les élèves ont effectué un réel travail de tri des documents afin de veiller à ce que papiers froissés, déchirés ou agrafés ne se dissimulent pas dans les bacs de recyclage.

 

Cordées de la réussite

Victorieuses !!! Aujourd'hui, les trois jeunes filles du lycée ayant participé aux Cordées de la Réussite ont remporté le premier prix devant huit autres lycées finistériens !!! Depuis plus de quatre mois, Charlotte, Lisa et Maïwenn, élèves de 1S1 et 1S3, travaillent à saisir l'efficacité de deux traitements entrant dans la modulation pharmacologique de la protéine CFTR impliquée dans la mucoviscidose. Sujet ô combien difficile qu'elles ont parfaitement maîtrisé au point de séduire un jury composé d'une dizaine de membres spécialistes ou non du domaine biologique. Leur réflexion sur le sujet a été coordonnée par une étudiante en doctorat de l'UBO, Elise ROUILLE, et suivi au sein du lycée par M. CHUTO avec l'appui de Mme LE MEUR-CUKIER et M. CHESNAY. Au cours d'une présentation exigeante et sans note qu'elles ont parfaitement maîtrisée, les lycéennes ont rappelé leur parcours de découverte des laboratoires et ont présenté les expériences menées. Ce dispositif de promotion de la recherche auprès des jeunes se perpétue depuis plusieurs années et offre encore de belles opportunités de découvrir "en avant première" un milieu auquel ils auront éventuellement accès plus tard.